juillet 2, 2020 4:43

Traversée des Pyrénées à pieds avec bébé

8h : À l’instar des candidats de Julien Lepers, difficile de faire un choix… Un crucial dilemme nous tiraille les entrailles : rester et essayer de faire une sieste car la journée d’hier bien qu’étant une journée de repos a été riche en émotions et occupations ou reprendre le chemin ?

9h10 : Aujourd’hui, Jérôme a 30 ans. C’est donc sur lui que repose le programme du jour. Si nous partons aujourd’hui, nous profiterons d’une belle journée à l’extérieur avec une Garden party sauvage près d’une rivière avec grillades à la clé. Si nous restons nous louperons cette belle journée à l’exterieur et nous ne sommes pas certains de parvenir à faire la sieste.

9h30 : Nos estomacs choisissent pour nous : ce sera la Garden !

10 h : Nous commençons à rassembler les affaires étalées et suspendues partout dans l’appartement d’Eliott.

11h30 : Ça y est, je pense qu’on est bon! On croise les doigts pour n’avoir rien oublié et c’est reparti!14 h : Le spot de la Garden party et au-delà de nos espérances. Nous profitons profitons et profitons!

19 h: Après quelques kilomètres, nous plantons la tente sur une magnifique pelouse à deux pas des Bouillouses.

20 h : Lyzou fait une tentative pour se doucher. Stoppée net dans son élan par l’arrivée de trois pêcheurs… Ils ont le pas lent et la démarche peu assurée.

20h14 : Ouf les voilà repartis. La baignade peut commencer…

20h15 : « Ce sont bien des voix que j’entends ? Oh non …. elles se rapprochent de plus en plus… L’avantage c’est que celles là ont l’air d’avoir des jambes plus musclées… ! »

20h17 : Assise sur mon receveur de douche en granit véritable, je tape la discute à des étudiants parisiens bien sympathiques.

20h30 : Les six étudiants assis dans l’herbe en rond débutent le conseil démocratique du choix du lieu de bivouac.

21 h : Dépitée, je change de spot de douche. Serieux!!! Pour une fois, j’avais même une étagère de salle de bain pour aller avec mon receveur de douche en granit…

21h30 : La démocratie n’est pas une solution rapide. En pleine navette législative, les étudiants débattent toujours les fesses dans l’herbe. sûrement des membres de l’UNEF

Classés dans :

Cet article a été écrit par Alizée Conraud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*