juillet 17, 2020 11:01

Traversée des Pyrénées à pieds avec bébé

8h : Nous nous réveillons dans un village qui ne dénombre pas moins de huit habitants. En clair, pas d’épicerie par ici. Nous sommes dans un cul-de-sac !8h02 : Jérôme commence le stop.

8h05 : Toujours aucune voiture.

8h10 : Jérôme part en courant vers le village en dessous afin de doubler ses chances d’auto-stop. 🏃‍♂️

9h : Il arrive pour l’ouverture de l’épicerie! C’est parti pour une séance de shopping alimentaire digne d’un black Friday !

9h02 : Douloureuse prise de conscience : Pas de masque pas de chocolat! 🙅‍♂️😷🍫

9h03 : Gratte-gratte 🧐

9h04 : Il en faut plus pour décourager ce jeune père de famille parti subvenir au besoin de sa famille. 💪 Il se rapproche de la poubelle publique la plus proche et en brandit un masque usagé à l’élastique pété.

9h07 : Jérôme finit de rafistoler son masque à l’aide de son opinel, puis trottine joyeusement vers le supermerkat.

9h25 : L’aventurier a fini de piller le supermarché. Il s’en retourne vers sa famille, fier du devoir accompli.

11h13 : Sa famille l’accueille à estomacs ouverts!

13 h : Un pédiatre catalan de passage sur notre lieu de pique-nique nous encourage : « Votre fille est plus heureuse et en sécurité dans les montagnes que dans la ville. D’ailleurs, elle y est clairement plus à l’abri du coronavirus… »

15 h : Il est à nouveau l’heure de grailler, boustifailler, déchiqueter ! Jéro récupère du bois flotté au bord de l’eau. On s’installe sur une plagette privatisée pour l’occasion et on prépare un petit feu. Il y a trop de vent… Le briquet quasi mort… Le brasier est loin de s’enflammer…

15h01 : C’était sans compter sur l’astuce de « Super-Lyzou » 🦸‍♀️ qui branche la bouteille de gaz et oriente son lance-flammes en direction du tipi de bois.

15h03 : Les grillades sont prêtes ! 🔥

18h : Nous commençons la randonnée. »! En même temps, c’était une journée de repos…

21h : 11 km plus tard, notre petit écureuil se réfugie dans un coin de la tente pour choisir consciencieusement son paquet de biscuits préférés. Elle les sort minutieusement un à un pour les enfourner aussitôt à la volée.Rien de plus normal, ses parents n’avaient pas vu l’heure tourner. 🕰Il est l’heure du casse dalle pour mini Karadok qui jette à son tour son dévolu sur le garde manger. 🍖🍗

Classés dans :

Cet article a été écrit par Alizée Conraud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*